Présentation générale

La filière B/L est une filière pluridisciplinaire lettres - mathématiques - sciences sociales aux débouchés variés (ENS, Grandes Ecoles de commerce, ENSAE, IEP,...).

Les classes préparatoires « Lettres et Sciences Sociales » préparent à de nombreux concours mais visent en premier lieu les trois Ecoles Normales Supérieures (Ulm, Cachan et LSH Lyon).

Elles se distinguent par une très grande ouverture pluridisciplinaire.

Le cursus regroupe à la fois des matières littéraires (Histoire, Philosophie, Langues, Français, Géographie) et un enseignement approfondi en Mathématiques et Sciences sociales.

La pluralité des champs explorés par cette formation, l'ouverture d'esprit qu'elle favorise et les qualités qu'elle conforte permettent aux étudiants de s'engager, ensuite, dans des carrières très diverses : recherche, grandes entreprises industrielles et bancaires, haute administration et institutions internationales, enseignement, journalisme...

De ce fait, les trois cultures qui forment les humanités de notre temps se trouvent représentées : la culture littéraire, la culture scientifique, la « troisième culture » (sciences humaines, économiques et sociales). C'est la raison pour laquelle la filière B/L est ouverte aux meilleurs élèves des trois séries de l'enseignement général : L (option mathématiques), ES, S.

Les horaires hebdomadaires, en 1ère et 2ème année sont fixés selon le tableau ci-joint. Il faut y ajouter un devoir sur table hebdomadaire (de 4 à 6 h) et des interrogations orales ou « colles » (30 mn par trimestre pour certaines matières, 10 mn hebdomadaires en Mathématiques et Sciences Sociales).

L'enseignement combine disciplines obligatoires et options.

Les classes préparatoires B/L sont implantées dans 15 lycées publics en France. Le lycée Saint-Sernin est le seul qui en accueille une dans l'Académie.

Horaires hebdomadaires des classes de "Lettres et sciences sociales"
(première et seconde année) au lycée Saint-Sernin

DISCIPLINES

PREMIERE ANNÉE

SECONDE ANNEE

ENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Cours

TD

Cours

TD

Mathématiques (a)

3 h

1 h

3 h

2 h

Philosophie

4 h

-

4 h

-

Histoire

4 h

-

4 h

-

Français

4 h

-

4 h

-

Langue vivante étrangère (LVA)

5 h

-

5 h

-

Sciences sociales

6 h

-

6 h

-

Education physique et sportive

2 h

-

2 h

-

 

ENSEIGNEMENTS A OPTION (b)

Cours

TD

Cours

TD

Langue vivante étrangère (LVB)

2 h

-

2 h

-

Géographie

3 h

-

3 h

-

(a) Plus une heure trente pour les étudiants non issus de S ou dont le niveau l'exigerait
(b) LVB (Anglais ou Espagnol) et/ou Géographie

La formation en B/L vise à fournir aux étudiants des outils conceptuels et théoriques permettant l'analyse des sociétés et des économies. La place de la réflexion sur les indicateurs et méthodes y est importante. Le but est d'acquérir une double culture : économique (connaissance de l'histoire de la pensée, microéconomie, politique macroéconomique, etc.) et sociologique (socialisation et déviance, stratification et mobilité sociales, participation politique, etc.). Cette culture est aussi mobilisée sur des objets communs aux sciences sociales (l'entreprise, l'emploi, la consommation, l'Etat, la rationalité). Exemple de sujet de concours : « Le marché du travail est-il un marché comme les autres ? ».

NB : Des connaissances préalables en économie et sociologie ne sont pas nécessaires.

Un très bon niveau de Terminale est requis. Pouvoir lire facilement un article de presse (type Vocable), disposer d'un vocabulaire étendu et maîtriser, à l'écrit comme à l'oral, les mécanismes élémentaires de la langue ainsi qu'une palette variée de structures linguistiques permettant de nuancer la pensée et de conduire une argumentation, est indispensable.

Au terme des deux années, l'élève de LV devra, à l'écrit, être en mesure d'analyser et de commenter un dossier de civilisation constitué de plusieurs textes (sur la ville, les femmes, etc.). Il saura dégager une problématique et présenter une argumentation à partir de ces documents.

A l'oral, en LV1 et en LV2, il saura comprendre de manière synthétique un article de presse afin d'en présenter le compte rendu et soutenir un entretien à son propos.

Les langues proposées au Lycée Saint-Sernin sont : Anglais I, II ; Allemand I, II ; Espagnol I, II ; Italien II (préparation au lycée Pierre de Fermat).

Programme :

Anglais : La Grande-Bretagne de 1750 à nos jours ; les Etats-Unis de 1776 à nos jours. Aux écrits des concours, le commentaire porte sur les deux aires géographiques, avec une majeure et une mineure.

Allemand : pas de programme spécifique.

Espagnol : L'Espagne et l'Amérique hispanophone (civilisation et presse).

 

L'enseignement est très proche de celui des classes préparatoires E.C. ex. H.E.C. Il comporte trois grands domaines:

  1. Analyse: Etude des nombres réels, Etude de fonctions, de dérivées, calcul d'intégrales, études de suites de réels.
  2. Algèbre. Définition formelle des applications, des ensembles, etc. Un grande partie est consacrée aux espaces vectoriels (vecteurs, matrices, applications linéaires.)
  3. Probabilités et Statistiques. Probabilités cas fini, infini. Variables aléatoires, calcul d'espérance, etc.

Il n'y a pas de géométrie, d'arithmétique, ni de graphes, ni d'informatique.Nous n'avons ni formulaire, ni calculatrice ni ordinateur.

L'objectif du programme est avant tout d'apprendre à raisonner, à développer le sens de la rigueur et à pouvoir réagir face à des situations nouvelles.

Il est accessible à des élèves issus des Terminales S ainsi qu' ES et L mais avec un bac option mathématiques et sous réserve d'avoir un excellent niveau mathématique. Il vaut mieux avoir un certain goût pour l'abstraction.

Il faut maîtriser les techniques de calcul vues au lycée (factoriser, développer, équation du second degré, calcul de dérivées, calcul sur les inégalités, etc.)

Vous pouvez consulter le blog mathsblsaintsernin.blogspot.fr sur lequel vous trouverez tous les documents distribués en cours (cours, TD, Devoirs, exercices.)

 

Pas de programme mais l'objectif d'acquérir en deux ans :

  • une connaissance approfondie de la littérature française du XVIème siècle à nos jours (d'abord par un travail des textes puis par des lectures critiques) ;
  • la maîtrise d'un savoir technique propre à chaque grand genre littéraire (roman, théâtre, poésie) ;
  • la capacité à construire une problématique littéraire et à rendre compte de manière raisonnée de la spécificité d'une page d'auteur.

A l'entrée en B/L, il est souhaitable d'avoir conforté les acquis du lycée et d'avoir étendu le champ de ses lectures pendant les vacances précédant l'admission.

La classe préparatoire B/L propose un enseignement général de philosophie qui ne donne pas lieu à option en seconde année et ne comporte aucun programme.

Pour y réussir, il faut avoir assimilé la rigueur et la précision propres à l'enseignement philosophique de Terminale mais une connaissance étendue de l'histoire de la philosophie (concepts et auteurs) n'est pas demandée. Les élèves issus de séries non littéraires ne sont donc en rien pénalisés. En revanche, des capacités d'analyse et d'approfondissement réflexif sont indispensables en B/L où l'exigence de recul personnel exclut tout esprit de bachotage. Des lectures variées sont requises pour l'acquisition d'une culture philosophique. Règles de la dissertation et usage de la langue française sont maîtrisés.

Deux questions, définies par le BOEN n° 46 du 19 décembre 1996 (n°3039), sont au programme :

  1. La France de 1870 au début des années 1990
  2. Le Monde de 1918 au début des années 1990 : relations internationales, grandes évolutions économiques, sociales, politiques et culturelles.

Il faut cependant préciser que l'approche de la deuxième question est « globale ». Par suite, les sujets proposés à la réflexion des candidats, à l'écrit comme à l'oral, impliquent une pleine liberté de choix quant aux exemples. Aucun sujet ne peut donc concerner un pays pris isolément.

Les sujets d'écrit peuvent porter sur une période longue, voire sur la totalité de la période au programme. Plutôt que l'érudition, on cherche à évaluer chez les candidats la capacité à réaliser des synthèses, à envisager toutes les dimensions d'une question, à mettre en évidence les continuités ou ruptures etc., le tout présenté dans un style clair et intelligible.

Une bonne connaissance des programmes d'histoire de Première et Terminale constitue un préalable très apprécié.

Comme pour les autres disciplines, le contenu des enseignements est cadré par le programme des ENS. Les élèves qui choisissent géographie en option peuvent présenter cette matière soit à l'écrit (deux questions à travailler : la France, question permanente, et une question renouvelable chaque année) soit seulement à l'oral (un commentaire de carte topographique sur la France), soit à l'écrit et à l'oral.

Hypokhâgne : thème unique : la France. Préparation de la question à l'écrit (à travers quelques thématiques) et de l'épreuve orale (initiation au commentaire de cartes topographiques).

Khâgne : L'essentiel de l'année est consacrée à la question nouvelle (un an sur deux géographie générale - un thème à l'échelle du monde - puis géographie régionale - une région du monde). La France est toujours étudiée, mais cette fois presque exclusivement à travers l'analyse des cartes topographiques.

Modifier le commentaire 

par admin saint-sernin le 01 sept. 2016 à 14:58

haut de page